Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

La patate bouquine a lu "Le boiteux de Grattebourg" de Rolande Michel

23 Juillet 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #avis de blogs

http://lapatatebouquine.blogspot.fr/2015/05/le-boiteux-de-grattebourg.html

http://lapatatebouquine.blogspot.fr/2015/05/le-boiteux-de-grattebourg.html

La patate bouquine a lu "Le boiteux de Grattebourg" de Rolande Michel

Anselme, un jeune garçon apprentis rebouteux au physique ingrat, ne sait pas quel est le visage de sa mère. Seul son odeur réapparaît dans ses rêves.

Les écoliers et toutes autres personnes du village ne le laissent pas tranquille...
Aussi, il a reçu de nombreux coups.

Quand des événements étranges se passent, le regards des gens changent. Il n'est pas si mauvais finalement le boiteux!

Car oui, des choses se passent! Un chat rode autour des chaumières, un veau est né avec deux têtes, des poules mortes sont retrouvées le matin, les enfants n'arrivent plus à s'endormir...


Avis:

J'ai reçu ce livre de la part des éditions Chloé des Lys. que je remercie encore...

Le livre avait pourtant si bien commencé! La narration est si belle... Mais l'histoire....est un peu étrange.

Je m'explique:
La narration du livre est faite du manière sublime, on se croirait dans un conte.
J'avais envie de poursuivre l'intrigue pour pouvoir avoir des réponses.

Le personnage principal est Anselme. Pourtant, on n'en apprend pas tant que ça sur lui. Il veux devenir rebouteux, a eu une enfance difficile... J'ai vraiment eu l'impression qu'il est laissé de coté au profit des autres personnages du livre.

L'univers m'a un peu perturbée. Certaines chose ne collait pas avec les autres.
La télé et les rebouteux ainsi que le curé, je n'ai pas compris le sens. En plus, l'auteur aurait pu faire comme si ces détails n'existait pas et que l'histoire se passait au Moyen-Age. Même la façon dont les habitants du village se comportent n'est pas crédible avec ce détail....

L'auteur n'aurait jamais du parlé de télévision.

La fin est bizarre. On nous raconte pleins d’événements et on s'attend à avoir des réponses et en fait non. L'auteur nous fait une fin qui n'a rien à voir avec le reste du texte...

Je n'en suis pas resté la!

Quelque chose clochait avec le livre, mais heureusement, j'ai une réponse très simple en fait: il y un un tome 2! Ce qui explique la fin étrange.

Christine Brunet, auteur de plusieurs thrillers me l'a confirmé!


Bonne lecture,

La patate...


Premières phrases du livre.

"Dis-moi, connais-tu Grattebourg? Non, vraiment? Il suffirait pourtant que ton doigt s'égare un instant sur une carte imaginaire et caresse ce petit point à peine visible à l’œil nu..."

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Philippe D 24/07/2015 21:09

En tout cas, Rolande me donne envie de lire son bouquin...Merci pour les explications!

Rolande Michel 24/07/2015 22:01

Merci Philippe. C'est très gentil. Je reste toujours très attentive aux critiques et aux réactions des lecteurs. C'est un peu normal, je pense. Sans doute Est-ce mon côté ancien prof. Lol

Philippe D 24/07/2015 21:05

Un livre qui donne donc envie de lire le suivant. C'est super, ça!

Rolande Michel 24/07/2015 15:10

J'ai déjà eu l'occasion d'expliquer à ma jeune lectrice les points qui lui semblaient quelque peu flous. Je vais donc me contenter de résumer ce que je lui ai dit. J'espère qu'elle prendra contact avec moi et je me ferai alors une joie de lui offrir mon roman jeunesse: Jeanne.
Grattebourg est un village que j'ai voulu intemporel. Rien à voir avec le Moyen-Age ( la cartomancienne aurait fini sur un bûcher ), néanmoins.
Anselme a été abandonné à la naissance. Il portait de riches vêtements et a été recueilli par un couple de chevriers avant d'être confié à des bonnes sœurs en constante conversation avec Dieu. Adolescent mal aimé, détesté même, à cause de sa laideur, il fait des rêves prémonitoires auxquels le curé, trop ancré dans ses principes et peu ouvert à tout ce qui semble paranormal, refuse de croire. Dès lors, à qui s'adresser ? Pourquoi pas au rebouteux ? Le voilà, cet élève que Joseph espérait ! Lui aussi faisait ce genre de rêves avant de soigner. On peut donc dire que le boiteux devient rebouteux un peu par accident. Bien entendu, le regard des gens change. Et lui se dépense sans compter pour aider ses semblables. Dès lors, pourquoi refuserait-il de suivre ce comte que tous croyaient mort ? Une fois dans le château, Anselme est prisonnier et chaque matin, il restitue de l'énergie à un garçon qui lui ressemble étrangement: Douglas. Autour de ce château, véritable repaire de fantômes et de vampires, rôdent des silhouettes étranges.
Une nuit, attiré par une musique douce, il découvre une salle où dansent des couples aériens. Au piano, il voit la défunte comtesse dont la photo avait disparu de la chapelle des châtelains dans le cimetière. A ses pieds, le chat veille. De qui ce chat peut-il être la réincarnation, lui qui tue les poules et Léonie, lui qui veille sur la comtesse et qui regardera Anselme avec une infinie tendresse ?
Peu à peu Anselme s'épuise, ses forces le trahissent et à ce moment-là apparaissent le chat et la comtesse. Elle est venue chercher Douglas, son fils. Il doit la rejoindre dans l'autre Monde. Incapable d'empêcher la mort de ce jeune homme, Anselme plonge son regard dans celui de la comtesse et prie pour elle. Il ne l'aurait pas dû ! Ou était-ce son destin ? Aspiré par une sorte de Force Suprême, il franchit, lui aussi, les frontières du réel et meurt en disant "Maman ". Il a donc trouvé la réponse à une question qui l'avait toujours angoissé.
Mille excuses si j'ai été un peu longue !!!! Je suis une
grande bavarde !!!!

Elvir@skynet.be 24/07/2015 10:47

En tout cas, le début du livre incite à la curiosité et le lecteur s'égare déjà dans ce pays qui, sans doute, n'existe que dans l'imagination fertile de l'auteur.
Pourquoi ne pas se laisser emmener dans cette douce dérive ?
La tentation est grande .....

Edmée De Xhavée 24/07/2015 08:57

Je sais pas comment notre gentille Rolande va s'expliquer avec notre gentille Patate,qui a le mérite de la franchise en tout cas. Je pense qu'entre dames aimant les contes, elles boiront une potion au sourire d'elfes et que tout deviendra clair comme un lac de cristal :)

Bob 24/07/2015 08:19

je sus toujours renversé par l'aplomb de cette gamine... elle ira loin !

Carine-Laure Desguin 24/07/2015 05:13

Ah, la patate n'a pas lu Les enfants du Grand Jardin, raison pour laquelle notre patate reste déconcertée face à ce boiteux...

Rolande Michel 24/07/2015 21:59

Notre patate n'a que 13 ans ! C'est déjà super qu'elle lise. C'est assez rare d'aimer lire à cet âge.