Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Jardin de rêve, une nouvelle signée Micheline Boland

22 Juillet 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Nouvelle

Jardin de rêve, une nouvelle signée Micheline Boland

JARDIN DE RÊVE

Aujourd'hui est aujourd'hui, un temps marqué par les technologies de pointe. Pourtant, des goûts et des habitudes de jadis subsistent si forts, si grands, qu'ils semblent éternels.

Dans une rue, à la limite de la ville et de la campagne, vit un homme jeune, chômeur, déçu de mener une existence de recherches stériles, recherche d'emploi mais aussi recherche de l'âme sœur.

Ses parents l'encouragent bien sûr, mais ce n'est pas cela qui lui met un réel baume au cœur.

Il descend souvent cette rue, garnie d'un côté de parcelles vertes et sauvages entre lesquelles se trouvent quelques maisons et de l'autre côté, de jolies villas, toutes entourées de coquets jardins.

Il passe souvent et il rêve… Les parcelles en friche deviennent potagers, parcs ou jardinets. Les herbes folles, pelouses précieuses ou rangées de carottes. Les orties, rosiers ou radis. Les chardons, hortensias ou poireaux. Les pissenlits, marguerites ou salades. Les boutons d'or, pétunias ou pommes de terre.

"Comme ce serait beau si les terres incultes étaient bien cultivées !" Cette simple petite phrase, dite par sa jolie voisine, croisée au milieu de la rue, fait frémir le jeune homme.

"Dans quelque temps, ce sera beau, plus beau que le parc de la ville. Plus beau que le plus beau des jardins de la rue !" Le jeune homme rougit tandis qu'il fait cette sorte de promesse à la jolie personne.

"Comment est-ce possible, as-tu entendu parler d'un projet particulier ?" La belle cherche à en savoir plus.

Jamais, elle ne devinerait que le jeune homme n'a encore aucune idée vraiment particulière.

"Hum, tu verras d'ici quelques mois… Sois patiente !"

À présent, le jeune homme se sent lié par une espèce de promesse, une sorte d'engagement.

Aujourd'hui est aujourd'hui, un temps marqué par un de ces projets fous qui fleurissent, on ne sait comment.

C'est comme cela que le jeune homme s'informe du propriétaire de la plus belle parcelle en face de la maison de la jeune fille.

C'est ainsi qu'après des démarches, il obtient la permission de cultiver cette parcelle. Il échardonne, débroussaille, bêche, amende, bine, ratisse, sème, plante, arrose. Il transpire, s'applique, se fait des durillons, s'épuise à la tâche mais son âme est joyeuse. Tandis qu'il travaille, il pense à la belle. Le jardin prend forme avec ses allées, ses bordures, ses parterres garnis de fleurs, ses carrés de légumes.

Un horticulteur passant par-là, félicite le garçon : "Si tu veux, je pourrai t'embaucher. Tu fais du beau travail. Je te payerai comme tu le mérites. Où as-tu appris le métier ?"

L'échevin de l'environnement lui aussi passe : "Bravo ! On te consultera pour l'aménagement du parc communal et pour l'organisation des floralies !"

Plus que tout, le jeune homme est sensible aux propos de la belle. "C'est magnifique. Cela donne envie de se promener." Un tendre baiser sur la joue du jeune homme est la meilleure récompense de tant d'efforts.

Peu à peu, les habitants de la rue décident eux aussi de cultiver les terrains en friche.

Le jardinage devient la passion de toute une rue. Chacun s'y met avec ses moyens, ses compétences, ses idées. Le surplus des récoltes de légumes est offert à une banque alimentaire et on donne des fleurs dans les homes de la ville.

Quant au jeune homme, il va épouser sa jolie voisine et ne cesser de se perfectionner dans le domaine des cultures. Depuis peu, il excelle, dit-on, dans l'art de tailler les arbres selon des formes variées, un art fort ancien mais toujours fort apprécié.

Aujourd'hui est aujourd'hui, plein des ressources d'autrefois, plein de visées sur un avenir enchanteur.

(Conte finaliste au concours de Surice en 2001)

(Extrait de "Contes à travers les saisons")

Micheline Boland

micheline-ecrit.blogspot.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

M-Noëlle FARGIER 19/08/2015 20:09

Comme quoi le bonheur réside dans la simplicité et est à la portée de chacun...Belles images, Micheline, dans tous les sens du terme Bravo !

Christina Previ 01/08/2015 21:55

Très beau texte où la croissance des plantes s'accompagne de la croissance de l'espoir,de l'optimisme, de la joie... Et tout cela au départ d'une idée qui semble farfelue. Comme le monde pourrait être beau...

Micheline 23/07/2015 21:38

Merci d'avoir apprécié cette histoire d'amour.

Pâques 23/07/2015 20:27

Un joli conte qui démontre que tout est possible !!!

Rolande Quivron 23/07/2015 13:06

Une bien belle histoire qui démontre "qu'à cœur vaillant, rien d'impossible" surtout lorsqu'il est bosté par l'amour.

Merci Micheline.

Jean-Louis Gillessen 23/07/2015 12:40

Yep, conte loin d'être surréaliste, il est porteur des possibles ! Un élément déclencheur, et hop, naissance et concrétisation d'un projet : et puis, ah, l'amour ! Solidarité .... Merci et bravo pour ce partage, Micheline.

Philippe D 23/07/2015 08:04

Comme quoi seule la motivation compte! Bravo Micheline!