Jeanne R. se présente et présente son roman "A l'ombre des désirs"

Publié le par christine brunet /aloys

Jeanne R. se présente et présente son roman "A l'ombre des désirs"

"À L’OMBRE DES DÉSIRS" de Jeanne R.

Récit romanesque

Aux Editions Chloé Des Lys (© 2013)

Sous forme de récit romanesque Jeanne R. met en scène un portrait de femme, femme vue du côté cœur dans une histoire, deux histoires, trois histoires racontées pour n’en faire qu’une, celle d’une dame en noir, une certaine Louise qui d’une lumière vive tire son ombre.

Grâce à l’alchimie de sa plume, Jeanne R. fait de son héroïne une sorte de reine.

Voici quelques extraits de cette atmosphère intimiste construite autour de deux couleurs, le rouge du désir et le noir du mystère :

- « Le seul chemin qui ne soit pas une impasse est le chemin qui mène au cœur. »

- « Louise, la Lyonnaise toujours de noir vêtue, était à elle seule la figure de l'artiste et n'avait d'autre arithmétique que le calcul de ses petits bonheurs. Il y avait en elle beaucoup plus de passion que de raison. »

- « Se posant mille et une questions sur tout ce qui fait "une vie", cette dernière se demandait souvent : "Jusqu'où puis-je aller sans me perdre quand je suis amoureuse ?" À ce moment, sa tête se baissait et ses yeux se fermaient parce que le secret qui habitait son cœur n'était là que pour elle. »

- « Louise naquit par une nuit de tempête. Était-ce la raison qui faisait que sa sympathie se portait sur les ciels tourmentés et les mers déchaînées ? »

- « Pour un amoureux alangui, Louise était belle le matin, elle était Diane dans les allées du parc. »

- « Cette femme singulière restait pure en ce qu'elle se voyait incapable de tricher avec ses propres sentiments. Elle était plurielle dans ses amours, assurément, mais elle était foncièrement fidèle. »

Portrait

Je m’appelle Jeanne R. ; j’adore le romantisme anglais et ses figures de proue, d’où mon pseudonyme.

Je réside dans un pays où guignol est roi, Lyon.

Après avoir étudié les Lettres classiques je me suis consacrée au théâtre ; j’ai créé une petite troupe que je dirige et mets en scène.

Dans l'absolu je préfère l’ombre à la lumière.

Parce que la réalité nous éloigne de la création, je ne prends pas la vie comme elle vient, il me faut la mettre en scène, toujours.

J’habite un univers fait à ma mesure et baroque à souhait, lequel forme un Tout : le rouge et le noir sont les personnages de ma maison comme l’amour et l’esprit sont les personnages de mes romans.

En un jeu qui s’improvise, ma vie est un théâtre.

Je crois en la Littérature quand je lis Proust ; je crois en l'esprit quand je lis Oscar Wilde ; je crois au génie quand j'entends Mozart ou Wagner.

Pourquoi j’écris ?

J’écris pour vivre deux fois ma vie ; j’adore me raconter des histoires.

N’étant pas une femme d’intérieur mais une femme de l’intérieur, je ne collectionne que les petits bonheurs.

Je suis en permanence dans une expérience esthétique, celle de mes goûts.

J’aime l’Humain, il m’inspire ô combien !

Proustienne jusque dans mon âme pour l’amour de Marcel et son amour du beau, s’il me fallait répondre au questionnaire de Proust :

- "Le principal trait de mon caractère" : C’est justement d’avoir du caractère.

- "Ma devise" : Ne jamais se prendre au sérieux.

Pour me résumer plus avant, je pourrais prendre à mon compte la citation d’Oscar Wilde, mon amant de chevet : « Qu’on me laisse le superflu et je laisse le nécessaire à qui en voudra. »

Mes passions : Littérature / Théâtre / Peinture / Sculpture / Musique classique / Philosophie / Histoire et tout le reste.... enfin presque.

Plus d'informations ? http://jeannerromanciere.hautetfort.com/

Publié dans présentations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marcelle Dumont 29/07/2015 17:22

Je vous connais déjà plus qu'un peu, grâce à nos échanges sur le Forum.
Vous avez l'art de séduire et vous vous présentez, vous et votre roman, avec finesse et intelligence. Une sirène, à la voix de laquelle il est difficile de résister!

Marcelle Dumont 29/07/2015 17:16

Chère Jeanne, je vous connais déjà plus qu'un peu, grâce à nos conversations croisées sur le Forum. Vous avez l'art de la séduction. Et vous vous présentez, vous et votre roman, avec beaucoup de grâce et d'intelligence. D'autre part je suis ravie d'apprendre que vous avez voué une partie de votre vie au théâtre.

Alexandra Coenraets 03/07/2015 09:59

J'adore !