Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

L'homme de toujours, un poème de Luc Harache

1 Juin 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Poésie

L'homme de toujours, un poème de Luc Harache

L’Homme de toujours

Ecoutez chanter l’Homme de toujours !

Il est déjà là, tel qu’il restera !

Sa musique étrange est un vœu d’amour

Et s’adresse à qui s’y reconnaîtra !

***

« Nature ! Tu as fini ton ouvrage

Sur lequel le temps n’aura pas d’emprise !

Comme pour répondre à l’espoir des sages,

Tu viens d’engendrer cette Espèce exquise ! »

***

C’est l’Ame accomplie, libre et sans tabous,

Sans regret d’hier, sans peur du futur !

L’Histoire, demain, sera sans remous

Et le présent roi sous un ciel d’azur !

***

Cet Enfant superbe est encor trop seul

Pour pouvoir jouir du Monde qu’il mérite,

Et couvrir enfin d’un glorieux linceul

L’esprit dépassé d’une ère maudite !

***

Mais, en attendant, sa force s’impose,

Petit à petit, pleine d’harmonie !

Il fait de la Terre un tableau grandiose

Aux mille couleurs de peau réunies !

***

Il peut regarder le cosmos sans honte

Car il est fait pour s’y multiplier,

L’univers entend sa clameur qui monte

Et n’attend plus que lui pour jubiler !

***

Il est l’élu d’un bonheur absolu,

L’artisan chéri de la volupté,

A lui la planète, à lui l’inconnu,

Tandis que s’éteint l’Homme de jamais !

****

LUC HARACHE

Le miraculé

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean-Louis Gillessen 02/06/2015 17:51

A Carine-Laure, Luc et Marie-Noëlle, j'ai aussi pensé par association de pensée justement, à la première lecture, aux mots naître et naissance. Et par là-même, au mot " naïf " qui tient de la même étymologie, " natif à chaque instant, ouvert à tout à chaque moment ". Je l'ai entendu récemment lors d'un débat, mais ne sais plus de quel débat ni de quel invité ... Le mot naïf prend dès lors une toute autre connotation !

M-Noëlle FARGIER 02/06/2015 19:36

Oui Jean-Louis, le mot "naïf" est souvent associé, injustement, à l'ignorance, voire pire...de ce monde cartésien, ce monde où la vigilance devient de mise. Alors qu'il est, je pense, une ouverture d'esprit exceptionnelle.

Luc Harache 02/06/2015 18:16

Autant dire la fin de toute mentalité ! Naïvement parlant !
Merci beaucoup !

Carine-Laure Desguin 02/06/2015 08:06

Justement je viens de lire un texte du même genre, nous vivons dans le maintenant et nous sommes neufs à chaque instant. On devrait lire ce poème chaque matin et partir bosser en chantant.

Luc Harache 02/06/2015 17:10

Ce poème est réaliste. Dur à croire, non ?

M-Noëlle FARGIER 02/06/2015 06:54

Une ère colorée avec un air chantant, vivant du présent, découvrant l'univers. Quel beau tableau pour cet homme : enfin libre ! Tant de messages dans cette ode , tant à dire....et surtout à penser. Merci Luc !

Luc Harache 02/06/2015 17:12

Merci beaucoup, encore quelques secondes et nous allons passer
du moyen âge au baroque ! Ou pourquoi pas du baroque à la renaissance ?

Jean-Louis Gillessen 02/06/2015 01:45

Ode agréable à l'optimisme de l'être humain, non passéiste. J'aime le toujours du début qui s'oppose au jamais de la fin : belle trouvaille.

Luc Harache 02/06/2015 17:14

Oublions l'histoire ! Elle nous cache tant de choses... merci beaucoup !