Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Concours "Les petits papiers de Chloé" texte 8

27 Juin 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #concours

La vengeance est un plat qui se mange froid…

L’offense sera lavée, je rumine, remâche et mûris un banquet punitif à faire froid dans le dos.

Au rythme lent d’une alléchante élaboration d’agapes gargantuesques, j’ai dressé les petits plats dans les grands: tous ont déserté le vaisselier.

Pas de platée de purée pour cette épopée épicée, j’ai échafaudé un somptueux buffet froid.

Œil pour œil, dent pour dent, que les réjouissances vengeresses laissent à plat cette engeance ! Sans aucunement lui faire du plat, j’ai crié ma vengeance dans une opulente bombance.

Au diapason de la réparation, j’ai médité de bons petits plats, abondants, à l’égal de mon ressentiment.

Entrées, plats de résistance, entremets, desserts participent à la fête savoureuse.

Viandes, crustacés et poissons jouxtent fruits pulpeux et légumes colorés dans cette

vendetta délectable.

Tout a été accommodé, assaisonné longuement, à petit feu, puis sagement refroidi pour le châtiment.

Les saveurs de la terre, de la mer et du ciel dansent élégamment dans ce ballet culinaire.

Mille et une sauces, chacune relevée d’un brin de courroux, d’une pincée de rancune aromatisent mon éventaire gastronomique.

Devant l’étalage revanchard de ces victuailles, je hume, avec délectation, le bouquet vengeur qu’elles

diffusent, fragrance qui me pénètre délicieusement.

Or, dans la gourmande attente de mon offenseur, un doute s’insinue et exhale soudain un parfum aigre et âpre qui s’obstine farouchement…

J’ai perdu le fil de mes desseins dans ce dédale culinaire, mais je garde la tête froide. Assurément, le gifleur n’est pas à la hauteur de ces délicatesses.

Au risque de tomber à plat et sans y mettre les pieds, je savourerai seule ces succulentes représailles !

Bon appétit ! Justice est ainsi faite !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rolande Quivron 30/06/2015 14:07

Cela me laisse sur ma faim et la soif de vengeance, j'ai bien envie de la reprendre à mon compte ....Ma gourmandise étant surtout titillée ....
Subtil ...

Micheline 28/06/2015 09:37

Un texte qui me laisse avec des questions !

Edmée De Xhavée 28/06/2015 08:34

J'aime aussi assez le délire des mots, mais malgré tous ces plats, je reste sur ma faim... qui est le gifleur? Quel fut l'affront?

Carine-Laure Desguin 28/06/2015 08:32

Très bien écrit, je soupçonne d'ailleurs une certaine plume d'être à l'origine de cette "vengeance". On se demande de quelle offense il s'agissait. Suis curieuse. Allô?

Carine-Laure Desguin 28/06/2015 08:32

Très bien écrit, je soupçonne d'ailleurs une certaine plume d'être à l'origine de cette "vengeance". On se demande de quelle offense il s'agissait. Suis curieuse. Allô?

Philippe D 28/06/2015 06:09

Un texte très poétique avec de jolies phrases...
Mais de quoi le "gifleur" voulait-il se venger?
Difficile d'écrire des textes aussi courts qui soient vraiment accrocheurs...

Jean-Louis Gillessen 28/06/2015 01:56

Un gifleur qui n'arriverait point au rendez-vous de la sentence vengeresse concoctée à son encontre ? L'auteur(e) aime le rythme et la musique de la langue, nous les fait partager, mais j'ai comme un goût de trop peu sur la fin ( pourtant plus faim après la lecture, et, sur le bout de ma langue justement, j'aurais voulu savourer le chouïa manquant )