Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

"Leurs échos dans la nuit", une nouvelle signée Carine-Laure Desguin

9 Juillet 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Nouvelle

Leurs échos dans la nuit

Du ciel, les étoiles entendaient ses pas. Leurs échos dans la nuit cognaient contre les bitumes. Les oiseaux aux ailes d’argent le reconnurent. Ils savaient que c’était lui, ils pressentaient qu’une nuit sans horoscope, il reviendrait dans cette ville, lui et ses sueurs sanguines. A la meute alanguie, le vent avait soufflé des lettres et des couleurs et le vent ne se trompait jamais. Sur les quais de la Sambre, l’homme brillait de tous ses feux. Qui se reflétaient, illuminés qu’ils étaient par des éclipses divines, sur les eaux endormies. La lune était pleine et des éclaboussures satellites cliquetaient sur les toits. L’homme aux semelles parfumées des lieux magiques qu’il avait sillonnés recherchait cet endroit où, quelques années plus tôt, il allongea ses jambes. Quand la pluie commença à claquer contre les berges de la rivière, l’homme se souvint de cette serveuse à qui il entassa quelques coups de boutoir, et de ses cris qui déchirèrent le bleu de la nuit. De ces glorieuses, les oiseaux se souvenaient aussi. Les oiseaux aux ailes d’argent n’oublient pas ce qui est gravé dans la mémoire de la nuit et à coups d’ailes, ils conduisirent l’homme prodigue vers ce cabaret, le Cabaret-Vert. Là, l’homme s’agenouilla. Dans cette ville qui s’appelait Charleroi, le Cabaret-Vert n’était plus qu’un tas de fientes pestilentielles. L’industrie avait digéré tous les feux follets. L’homme alluma alors son regard sulfureux et il courut vers les étoiles. La grande Ourse n’était pas loin.

Carine-Laure Desguin, in « La Belle Epoque », Editions Noctambule, 2014

http://carineldesguin.canalblog.com

"Leurs échos dans la nuit", une nouvelle signée Carine-Laure Desguin"Leurs échos dans la nuit", une nouvelle signée Carine-Laure Desguin"Leurs échos dans la nuit", une nouvelle signée Carine-Laure Desguin

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Bernadette 10/07/2015 15:01

whouah!!! la subtilité du passage de la nuit et sa lourdeur et le jour et sa légèreté...

Carine-Laure Desguin 10/07/2015 08:47

Merci les zamis. Un texte écrit pour un recueil. Il s'agissait de choisir un auteur du 19ème et d'écrire un texte en écho. J'avais choisi Rimbaud.

Christine Brunet 10/07/2015 08:36

J'aime beaucoup... Des images, des sons, de la poésie... beau voyage, Carine-Laure !

Micheline 10/07/2015 08:33

J'adore ce texte aux superbes images. Bravo Carine-Laure !

Edmée De Xhavée 10/07/2015 07:52

J'avais déjà eu le bonheur de lire ce texte dans le recueil en question, mais le revoici-voilou, toujours aussi fort et violent d'images et odeurs...

Jean-Louis Gillessen 10/07/2015 01:05

Oh mais que c'est joli ! Tout y est : le chant de ta langue, l'atmosphère que tu transmets de cette nuit et des souvenirs qui la rappelle, au travers des étoiles et du ciel auxquels tu donnes pleine vie, la sueur de Charleroi la Belle, les contrastes du fait sensuel et de l'industrie qui a tout élimé de l'endroit, les oiseaux qui nous exhortent, ... ta patte, quoi, celle de CLD, unique, singulière, riche en vers prosés posés bruts de décoffrage sur papier bien doré par tes images ... ! J'aime !