Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Carine-Laure et l'enregistrement de son slam...

22 Avril 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #articles

Carine-Laure et l'enregistrement de son slam...

— Quoi de neuf, Carine-Laure ?

— Bof, bof…

— Bof, bof ? Cela ne te ressemble pas ! Tu reviens pourtant du studio d’enregistrement, non ?

— Oui, le slam est enregistré et la compil’ sera dispo dès le mois prochain. Une belle expérience.

— Une de plus !

— Oui, en effet. J’avais un peu le trac en arrivant mais les gars qui m’entouraient étaient super sympas. Merci à Hugues et à Michel et à Bip bip. Bip bip car je ne connais pas le prénom du caméramen.

— Oh la, du fameux matos !

— En effet. Tout d’abord, on enregistre le texte. Là, j’ai bafouillé et j’ai recommencé trois fois. Pour la version vidéo, Hugues a gardé ma première prestation…

— Comment es-tu arrivée là, dans ce studio ?

— Une petite annonce dans un magazine local et j’ai foncé ! Les contacts furent rapides et concluants. Il s’agit de l’Atelier M http://www.atelierm.be/

J’avais les chocottes car je n’avais jamais slamé !

— Et pourquoi avais-tu écrit ce texte ?

— C’était pour le concours de la Francité 2011, le texte « Contre tes murs, citadelle sans grillage » fut sélectionné et voilà, je n’avais jamais eu le cran de monter sur scène pour le slamer…

— A présent, quelle est la suite de cette histoire ?

— Il y aura une compil’ qui sortira en mai. Nous sommes une dizaine de slameurs sur cette compil’. En prévision aussi une vidéo pour chacun des slameurs et un recueil de leurs textes. Une scène est prévue aussi, ce sera le 9 mai, à l’Atelier M.

— Tu slameras sur scène alors chère Carine-Laure ?

— Non, hélas, le 9 mai, je serai à Mons ! Le samedi 9 mai à 19 heures, lecture vivante de Rue Baraka par le Box Théâtre. L’adresse du jour : rue des Gaillers, 7 à 7000 Mons, c’est au Musée régional des Sciences naturelles.

— En voilà des précisions. Tout est sur ton joli blog ?

— Non, justement ! Mon blog est indisponible pour le moment, Overblog bascule…Mes articles sont illisibles jusqu’à quand ? Mystère !

Merci à Chloé des Lys de m’héberger et de diffuser mon actu ! J’en profite pour déposer dans cet article mon press book ici aussi pour mes amis les journalistes…

Notice bio-bibliographique

Née à Binche le 7 février 1963, Carine-Laure Desguin aime sourire aux étoiles et dire bonjour aux gens qu’elle croise.

Cette lauréate de plusieurs prix littéraires (nouvelles, slam, poésies) est l’auteure de plusieurs livres :

Rue Baraka, roman initiatique (Ed. Chloé des Lys, 2010) dont la version théâtrale est disponible chez l’auteure.

Les enfants du Grand Jardin, conte surréaliste, pour adultes et adolescents (Ed. Chloé des Lys, 2012)

Spirales urbaines, poésies (Ed. Chloé des lys, 2013)

C’est le même décor, nouvelles (Edilivre, 2015)

A paraître :

La lune éclaboussée, meurtres à Maubeuge, roman policier (Ed. Chloé des Lys)

Album number one, Cinéma magique, textes pour chansons (Ed. Chloé des Lys)

Des lames et des lumières, poésies (Ed. Le Coudrier)

Palmarès :

2010

— L’Arrivée, troisième prix, poésie, Charleroi

2011

— Sans jamais rien se dire, deuxième prix, nouvelle, Clair de Luth (Numéro 69 de la revue Aura)

— Les éclectiques libertés, premier prix, Poésie moderne

— Contre tes murs, citadelle sans grillage, sélection, slam, Maison de la Francité

— Les musiciens sont là, sélection, poésie, Cavalaire

2012

— Un peu plus loin dans la lumière, poésie, texte choisi par Daniel Hess pour accompagner une de ses œuvres

— Plus tard, Goran sera, troisième prix, nouvelle, Maison de la Francité

— Certains soirs d’été, premier prix, poésie, Cavalaire

2013

— Le drapeau, prix coup de cœur du public, Poésia dell’Arte de Charleroi

— Adrien, Naëlle, et les autres…, deuxième prix, Fédactio, Haren

— The end, troisième prix, Braives-Burdinnes

2014

— L’espace, Borges-Projet de Jean-Philippe Toussaint, sélection

— Longue est la route, nouvelle, prix du jury, Flashtransport

— Hélène, Hélène, Hélène, poésie, Prix Pierre Nothomb

Biographie :

Depuis plusieurs années, Carine-Laure Desguin participe à la revue trimestrielle « Les petits papiers de Chloé », et dans sa rubrique « A Charleroi, papiers de… », cette auteure très attachée à sa région, met chaque fois en évidence une facette originale de Charleroi.

Ses textes et poésies se lisent aussi dans la revue littéraire « Le Spantole » et cette passionnée de mots, entrée depuis 2013 dans le cercle des « Artistes de Thudinie » et aussi le cercle littéraire Hennuyer « Clair de Luth », anime l’un ou l’autre atelier d’écriture.

Plusieurs de ses textes et poésies furent sélectionnés pour participer à des recueils collectifs (voir bibliographie).

2010

— Présentation de « Rue Baraka » aux Rendez-vous le la langue française de Mons et interview

2011

— Participation à Art balade, son texte « L’éclipse » accompagne les œuvres de Piet Vandenhende dans une vitrine de la librairie Molière de Charleroi.

— Hommage à Arthur Rimbaud, le texte « Dans les rues de Charleroi » est affiché sur les vitres de la brasserie Les mille colonnes et reste visible jusqu’en décembre 2011.

— Son expo de textes à la salle La Braise (Charleroi) remporte un succès prometteur.

2012

— Carine-Laure Desguin est invitée par La maison de la poésie de Namur. Sur scène, elle peut lire « Plus tard, Goran sera… », texte qui obtînt le troisième prix au concours de la Francité.

— Sur Vivacité Mons, participation à l’émission de Sylvie Honoré « La vie du bon côté » pour présenter son roman « Rue Baraka » et réponder aux questions des auditeurs.

— Participation à la création du premier salon du livre de Charleroi qui prend dès lors ses quartiers, chaque année, dans les très belles salles de la bibliothèque Marguerite Yourcenar de Marchienne-au-Pont. Salon littéraire qui est un maillon de cet élan d’interactions culturelles dont le noyau en est Le Bourgeon, une association de fait (créée par les Amis du château) dont Carine-Laure Desguin fait partie. Parmi les membres actifs du Bourgeon, citons Serge Budahazi, le bibliothécaire responsable du secteur de Marchienne-au-Pont. Ce salon est désormais annuel.

2013

— « Dans les rues de Charleroi » devenu « Cabaret-Vert » est mis en musique par Ernest Hembersin et figure sur le CD « Cabaret-Vert » du groupe Ablaze. Le même texte avait été exposé pendant huit semaines sur les grandes fenêtres de la brasserie Les templiers (Passage de la Bourse) durant l’automne 2011, lors d’un hommage à Arthur Rimbaud. Car c’est bien là un des leitmotivs de cette audacieuse aventurière des mots, donner du mouvement aux textes.

— Carine-Laure Desguin participe à Art balade, parcours artistique à travers toute la ville de Charleroi, les commerçants exposent peintures et aquarelles. Carine-Laure Desguin expose trois de ses textes.

2014

— Participation active à un « attentat poétique » dans le centre de Bruxelles, ses textes sont affichés sur l’abribus tout près de la place des Marolles.

— Carine-Laure Desguin est invitée dans l’émission télévisée « On n’est pas des pigeons » (RTBF).

— Exposition « Sable et lumière », Carine-Laure Desguin expose ses textes inspirés des œuvres photographiques de Dominique Prime. En partenariat avec l’Académie de Musique de Marchienne-au-Pont. Les textes sont déclamés et mis en musique.

— Charleroi, villes des mots 2014, des textes de Carine-Laure Desguin sont affichés au Passage de la Bourse, à Charleroi.

— Admission dans l’Association Royale des Ecrivains et Artistes de wallonie.

— Exposition annuelle des Artistes de Thudinie, mise en évidence des œuvres de Carine-laure Desguin

— « Un espace » est sélectionné par Jean-Philippe Toussaint. Il s’agit de réécrire la nouvelle apocryphe de Borgès « L’île des anamorphoses », nouvelle dans laquelle l’auteur sud-américain relate qu’il n’y a pas de troisième personne en littérature ; et de réaliser un parallélisme entre ce fait (il n’y a pas de troisième personne en littérature) et le livre de Jean-Philippe Toussaint « La vérité sur Marie ». Le texte « Un espace » est salué par Laurent Demoulin.

2015

— « Le Pays Noir » est mis en musique par Ernest Hembersin et s’écoute sur le dernier CD de ce bluesman « Le blues du Pays Noir ».

— Des textes surréalistes (du recueil de poésies « Spirales urbaines ») sont déclamés lors de la soirée « Place au Surréalisme », soirée organisée en partenariat entre les Académies de Charleroi et Marchienne-au-Pont et la bibliothèque Marguerite Yourcenar.

— Expo de textes surréalistes inspirés des dessins de Nina Vanhaverbeke, à la bibliothèque Marguerite Yourcenar de Marchienne-au-Pont (Château Bilquin de Cartier)

Entre deux séances de dédicace, cette intrépide interviewe pour l’émission actu-tv-google des artistes issus tels que Philippe Genion, William Dunker, Thierry Haumont, Etienne Vandendoore, André Guyaux, Frédéric Legrand, Vivian Goffette…

Prochain événement :

— Samedi 9 Mai 2015 à 19 heures: Rue Baraka, lecture vivante de plusieurs extraits par le Box Théâtre de Mons, au musée d’histoire naturelle de Mons.

Où, Rue des Gaillers, 7 à 7000 Mons

Contact : carinelauredesguin@gmail.com

Publications en revues

Sans jamais rien se dire, automne 2010 – Hiver 2011, Aura 69.

Rue Baraka, résumé du roman, premier trimestre 2011, Le Bibliothécaire.

Les oiseaux des villes, deuxième trimestre 2011, Le Spantole.

Les oiseaux des villes, troisième trimestre 2011, Le Bibliothécaire.

L’arrivée, Les oubliés, Les tissus des villes, Sur les murs de la ville, Enfants de toutes fleurs, premier trimestre 2013, Le Spantole.

Place du Presbytère, annexe 0, mai 2013, Absinthe.

Reviendras-tu ?, quatrième trimestre 2013, Le Spantole.

Plus tard, Goran sera, premier trimestre 2014, Le Spantole.

Sans jamais rien se dire, deuxième trimestre 2014, Le Spantole.

Lettre à Hélène, été 2014, Aura 81.

Hélène, Hélène, Hélène, automne 2014, Aura 82.

Un espace, Automne 2014, Aura 82.

Participations à des recueils collectifs

Quand tout bascule, 2011, Editions Chloé des Lys.

Récits de voyage, 2012, CFF.

Si j’étais magicien, 2012, La Maison de la Francité.

Le printemps des poètes 2012, 2012, Editions Chloé des Lys.

Jardins divers, 2013, Club de Liège Georges Simenon.

La Belle Epoque, 2014, Editions Noctambules – Les bêtes à plumes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Carine-Laure Desguin 24/04/2015 07:55

Merci les amis, j'espère pouvoir vous raconter cela la semaine prochaine, sur mon nouveau blog. A bientôt!

Philippe D 23/04/2015 21:40

Tout un tas d'expériences différentes pour notre Carine-Laure nationale ! J'ai moi-même écrit quelques textes de slam (j'aime bien le genre) mais je n'ai pas osé monter sur scène.
Elle a toutes les audaces, notre copine.

Anne Renault 23/04/2015 20:26

Vive ton slam, Carine-Laure !!! Tu es sur tous les fronts de la création littéraire et c'est formidable !
Bises

M-Noëlle FARGIER 23/04/2015 16:22

Impressionnant ! BRAVO !

Micheline 23/04/2015 08:55

Quelle belle énergie ! Bravo !

Nadine Groenecke 23/04/2015 08:25

Que de talents, d'énergie et de passion ! Bravo Carine-Laure.

Edmée De Xhavée 23/04/2015 08:09

Oh la la chère Carine, mais ceux qui ne te connaissent pas encore ... où donc étaient-ils, puisque toi tu es partout, active comme une busy bee, de toutes les expos, activités, sorties, occasions où sourire et récitier, lire et partager... Bravo!

Carine-Laure Desguin 23/04/2015 07:43

Merci à toi Christine de lancer mon article cette semaine...

Jean-Louis Gillessen 23/04/2015 00:54

Extra de voir un si riche parcours de bosseuse telle que Carine-laure ! Quel palmarès, mérité par la qualité de sa plume, de son imaginaire, de sa personnalité ! Parcours prolifique, une touche à tout, une créatrice qui réinvente sans cesse pour le plus grand bonheur de nous toutes et tous. Merci et bravo pour ce dynamisme communicatif et ce partage.