SacréS "Charlie", un texte de Marie-Noëlle Fargier

Publié le par christine brunet /aloys

SacréS "Charlie", un texte de Marie-Noëlle Fargier

SacréS « Charlie »

Comme la plupart d'entre nous ou même comme tout le monde (dans le large sens du terme), je pense que Charlie a fait un sacré chamboulement.

Tiens, tiens « Charlie »... « sacré » ça me renvoie à un certain Charlemagne, on peut penser aussi à « Charlie Chaplin », d'ailleurs je crois que ce dernier rapprochement lui plairait bien à « Hebdo » car comme lui, il adoptait un langage universel si je puis dire, eh oui « la caricature gestuelle » :) Bel outil pour crier, dénoncer les injustices par ce qu'il y a de meilleur chez l'homme : le rire. Charlie Chaplin a été un des premiers comédiens à être connu internationalement, bon c'est vrai la célébrité maintenant mondiale de Charlie Hebdo l'a largement dépassé mais « le dictateur » n'est pas mort sur scène. Quant à Charlemagne, je crois me souvenir qu'il était « père de l'Europe, « papa de l'école » et d'une certaine politique religieuse....Ah ces sacrés Charlie !

Savez-vous que Charlemagne et Charlie Chaplin sont nés tous les deux en avril !!! Mais qu'est-ce que je raconte ? aucun intérêt...Quoique si on se réfère à l'astrologie, au destin qui n'en est pas un ou qui en est un (je sais plus), au joueur de flûte, à un dieu, ou à plusieurs... eh bien ça peut être important !

D'ailleurs en parlant de plusieurs dieux, je me dis que finalement ils n'étaient pas si cons ces égyptiens, chacun avait son dieu en cas besoin. Je m'explique. Par exemple, une femme ne pouvait pas avoir d'enfant, ben tac, elle s'adressait à Hathor, déesse de la fertilité, un paysan manquait d'eau dans son champ, ben tac, il s'adressait à Tefnout, déesse de l'eau, un autre exemple : un homme était malade, ben tac, il s'adressait à Itzamna, ah non je me trompe c'est Imhotep, Itzamna est dans la mythologie maya. Mon dieu que c'est compliqué ! Tellement de noms de dieux dans toutes ces mythologies... mais par contre je remarque qu'ils avaient tous les mêmes fonctions ! En résumé, adoucir la vie des gens...

Bon c'est vrai, il y avait les sacrifices des animaux et des humains, mais finalement je me demande si ça a bien changé, n'est-ce pas les loups ? N'est-ce pas Charlie ? On est toujours dans la même galère avec tous ces dieux différents même avec le regroupement, je veux dire un nom comme « monothéisme » qui ne comporte pourtant que trois groupes ! Ça devrait être moins compliqué mais pourquoi faire simple ? Eh oui, le problème est que chaque « groupe » pense qu'il possède le meilleur dieu....

Savez-vous que dieu en latin se dit « Deus » rappel de « Zeus » (avec la majuscule) qui signifie le soleil. Du coup, je me pose une question : sur terre y aurait-il plusieurs soleils.... ? Merci de m'éclairer car il y a beaucoup de lourds nuages aujourd'hui, d'autant plus lourds qu'ils me paraissent très ancrés dans le ciel...

Marie-Noëlle FARGIER

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pâques 13/04/2015 20:32

Sacré Charlie !
En effet ce qui manque chez certains ( pratiquants) c'est une bonne dose d'humour et un peu de recul.
Philippe Val, le soulignait, il se répand quelque chose qui va en augmentant, nous travaillons protégés par la police depuis des années, ce n'est pas normal ?

M-Noëlle FARGIER 13/04/2015 17:45

Merci Edmée, ravie d'avoir un peu titillé...J'ai toujours eu du mal en géométrie ;) ("parallèles"), pour ce qui est de l'esprit, je l'espère pas trop sain(t) :)
Merci Jean-Louis, oui j'essaie d'avoir un peu d'humour..., contente que tu aimes.

Edmée De Xhavée 12/04/2015 07:55

J'accours un peu en retard (mais j'ai de bonnes excuses ;) ) et trouve ce texte "bien roulé", avec une légèreté apparente qui titille pourtant nos consciences et sciences. Merci Marie-Noëlle pour ces parallèles qui n'en sont pas tout à fait, et pour cet esprit qui en est certainement :)

Jean-Louis Gillessen 11/04/2015 02:34

Merci et bravo Marie-Noëlle pour le partage de ce texte enlevé, aéré, aérien, qui transmet sur le mode comique des vérités qui le sont moins. Et quelle originalité dans ton imaginaire d'écriture : tout passe merveilleusement bien.