Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Si tu veux être aimé, aime... une nouvelle de Micheline Boland

6 Mars 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Nouvelle

Si tu veux être aimé, aime... une nouvelle de Micheline Boland

SI TU VEUX ÊTRE AIMÉ, AIME

Germaine est une petite grenouille bien malheureuse. Elle est moche, des plaques brunes, plus irrégulières que celles de ses sœurs et de ses amies, lui couvrent la peau.

Elle est dotée d'une voix rauque et pousse des "quoi, quoi,…" tellement ridicules ! "Ne touchez pas cette bête, disent les mères à leurs enfants, sans quoi vous aurez des problèmes d'allergie". "On ne joue pas avec toi, t'es trop laide. On dirait que tu portes une tenue de camouflage", disent les autres grenouilles. "Tu devrais aller voir un orthophoniste pour améliorer ta voix", ajoute sa sœur, Françoise.

Germaine est triste de toutes ces réflexions. Elle pense : "Je n'attire pas la sympathie. On ne m'aime pas et je ne peux rien y changer. Rien ne m'empêche pourtant d'être gentille. Au moins, je serai contente de moi. Et puis qui sait, peut-être, un jour trouverais-je ainsi une amie ou un mari…"

Alors, un jour qu'elle observe un oiseau chercher pitoyablement à attraper un insecte, elle fait quelques bonds et lui ramène une belle mouche… "Oh merci, ma douce", fait l'oiseau.

Après avoir aidé cet oiseau, elle secourt des oisillons encore peu expérimentés, leur présentant collés sur sa langue de délicieux insectes dont elle aurait pu faire bonne chère.

Un autre jour, elle voit une vieille grand-mère qui pleure et gémit près de la mare. "Oh mon pauvre Jules, parti trop tôt ! " Alors Germaine pour consoler la vieille coasse : "Quoi, quoi…" et la vieille, dont l'audition est mauvaise, comprend "Crois, crois…" La vieille reprend aussitôt courage. "Oui, mon Jules, je crois bien que je te retrouverai là-haut…", fait-elle avec un petit sourire.

Un autre jour encore, elle réalise mille sauts périlleux pour distraire une de ses sœurs immobilisée par une patte cassée.

Un peu plus tard, en quelques bonds, elle transporte un petit escargot qui avait rendez-vous à l'autre bout du jardin.

Un beau matin, la petite grenouille entend Maurice, un de ses lointains cousins, avouer à son frère en rougissant : "Je l'aime bien Germaine, elle est si charmante et serviable… Je crois bien que j'en suis dingue amoureux. "

Par sa douceur et par sa compassion, Germaine avait séduit Maurice et un peu plus tard, celui-ci la demanda en mariage.

(Extrait de "Contes en stock")

Micheline Boland

micheline-ecrit.blogspot.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M-Noëlle FARGIER 08/03/2015 06:43

Ma petite fille va adorer ! Merci Micheline

Micheline 06/03/2015 21:19

Un grand merci à tous pour vos commentaires !

Pâques 06/03/2015 19:57

Le titre est rempli de sagesse, c'est une belle histoire que je raconterai à mes petits-enfants !!!
Bravo Micheline !

Claude Colson 06/03/2015 13:22

Moralité : aide-toi et le ciel t'aidera.Ne jamais lâcher.

Louis 06/03/2015 09:39

Cher Jean-Louis,
L'expression "faire bonne chère" est parfaitement exacte et est reprise par l'Académie Française, Littré, Larousse et d'autres.

Ceci dit, j'adore ce petit conte tout simple et pourtant si riche !

Jean-Louis Gillessen 06/03/2015 13:31

Merci, Louis, j'ai appris quelque chose.

Jean-Louis Gillessen 06/03/2015 01:09

Mais comme c'est mignon, tellement bien dit ! Encore un joli conte à livrer aux enfants, bravo !
Une petite faute d'orthographe, Micheline : " ... de délicieux insectes dont elle aurait pu faire bonne cHAIR - pas bonne chère - . Détail, mais je suis certain que tu préfères que quelqu'un le remarque et le signale.