Michel Westrade, une présentation signée Chloé Rousseau

Publié le par christine brunet /aloys

Michel Westrade, une présentation signée Chloé Rousseau

Michel Westrade

Son Facebook : https://www.facebook.com/michel.westrade

Présentation :

Michel Westrade est né à Tournai en 1950. Magistrat de formation, il est toutefois passionné par les livres depuis son plus jeune âge. C’est donc tout naturellement qu’il met un terme à sa carrière juridique afin de se consacrer à l’écriture et publier son premier ouvrage, Noirs Quarts d’heure, aux Éditions Chloé des Lys, en 2001. Il continue, néanmoins, à s’épanouir dans le domaine du droit, puisqu’il est directeur de la collection « Perspectives de droit social », aux Éditions Arthémis et co-directeur de la Revue de jurisprudence de Liège, Mons et Bruxelles.

Pour en savoir plus, sa fiche technique : http://www.unimuse.be/Michel_Westrade_/michel_westrade_.html

Ses ouvrages :

– Noirs quarts d’heure

 

Miroirs du temps reflétant, entre chien et loup, entre ciel et terre du Nord, un réel qui sombre dans un ailleurs inquiétant, ces récits renouent avec notre gran

Règne de l’ambiguïté: à partir de faits réels, vérifiables, le lecteur est introduit dans une dimension « autre » tout en gardant le choix d’une interprétation rationnelle. Dans une ambiance crépusculaire, se retrouvent les objets quotidiens, ainsi du miroir,  ceux-ci pouvant à tout moment basculer dans un ailleurs inquiétant. C’est à travers le thème du miroir qu’est marquée une continuité: comme par l’effet d’un jeu de reflets, se répète inlassablement le malheur paysan, l’attachement à la glèbe, et, à travers les siècles, c’est toujours le même bonhomme François qu’on retrouve. Recherche  d’identité à travers la chaîne de nos ancêtres, se démultipliant au fond du temps et d’où nous émergeons, à la fois un et fragmenté.

 

 

– Suite bretonne

 

Destins de femmes oscillant entre réel et chimère. Vies qui se nouent, se dénouent au miroir de lettres anciennes ou de tableaux enfouis en nos mémoires.

Se livrant à un travail de remémorence et de reconstruction, le lecteur ne pourra oublier la troublante Geneviève, don et refus,  passion et folie. Il aimera Anne, toute de douceur et d’attente, sera inquiété par l’évanescente Mary Morgane. Peut-être percevra-t-il avec Ondine une lointaine lumière venue du Nord et, avec Jenofeva, les brumes de Whitechapel?

Présences féminines. Présence aussi de la nature, avec un ciel roulant ses nuages, de Bretagne au Danemark, un soleil  d’automne évoquant un livre ouvert que chacun est appelé à redécouvrir. Clin d’œil à quelques vielles connaissances comme Chateaubriand, Andersen, d’autres, plus proches de nous.

– Éthers noirs

 

Une porte s’entr’ouvre sur des moments de vie qui se garderont de trop se dévoiler, plages de clair-obscur. 

Les thèmes s’entrecroisent, qui sont de solitude, de parole enfin osée, de rébellion, de départs, de haine, de revenance d’un passé qu’on avait cru perdu en brumes, de non-dits, de guerre...

On découvre des moments de vie, celle des plus humbles, paysans, ouvriers agricoles, « trimardeurs », ceux qui n’ont pas eu droit à la parole, mais qui vivent peut-être encore un peu, beaucoup, en nous.

Les nouvelles se tissent de personnage à personnage, chacun se trouvant relié à un autre, fût-ce de manière fugace ou suggérée, assurant de la sorte l’unité du dit.

Tous ont ceci en commun qu’à un moment, ils se meuvent sous un ciel qui est d’éther noir. Tous, dans leur histoire,ont respiré des effluves anesthésiants, comme d’éther, ou vont en subir les étourdissements méphitiques.

C’est comme si, un jour donné, ce qu’ils respiraient ou bien les révélait à eux-mêmes ou les détruisait, que cet éther provienne de temps obscurs, au terme d’un long travail, ou surgisse dans l’instantané.

Vies qui basculent….

 

Critique :

 

– Éthers noirs :

  • http://areaw.org/?p=1779
  • http://www.aloys.me/article-christine-brunet-a-lu-ethers-noirs-de-michel-c-j-westrade-122492725.html
  • http://chloedeslysblog.canalblog.com/archives/2014/04/12/29648073.html
  • http://www.hellocoton.fr/to/LV9q#http://www.aloys.me/article-fran-oise-lison-parle-de-ethers-noirs-de-michel-westrade-dans-l-avenir-122334652.html
  • http://pecq.blogs.sudinfo.be/archive/2014/02/22/2014-02-22-kain-des-nouvelles-chez-chloe-des-lys-100746.html
  • http://www.bandbsa.be/notes/ethersnoirs.htm
  • http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140119_00419244

 

– Noirs quarts d’heure

http://www.bandbsa.be/contes3/westradepresse3.jpg

http://www.bandbsa.be/contes3/westradepresse4.jpg

http://www.bandbsa.be/contes3/westradepresse5.jpg

 

– Suite bretonne

http://www.bandbsa.be/contes3/westradepresse1.jpg

http://www.bandbsa.be/contes3/westradepresse2.jpg

 

Une interview pour mieux le connaître :

http://www.bandbsa.be/contes/interview/westrade-interview.htm

Publié dans fiche auteur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

buyessay-s.com 12/09/2014 11:26

Good idea really! Thanks for sharing this information!

Anne Renault 10/08/2014 13:02

J'ai lu et beaucoup apprécié "Ethers noirs". Beaucoup de sensibilité. Très belle écriture. Atmosphère envoûtante. Un auteur à suivre.

Silvana 10/08/2014 11:54

Oui merci à Chloé de nous faire mieux connaître les auteurs cédéliens.

Carine-Laure Desguin 10/08/2014 10:54

Je ne connaissais que des extraits de "Ethers noirs" et ignorait que Michel Westrade avait édité d'autres livres. Comme quoi le travail de Chloé Rousseau a toute son importance ...

Edmée De Xhavée 10/08/2014 08:18

Un oeuvre intéressante où, dirait-on, la folie des cieux et leur couleur semble donne le ton des nouvelles...