Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Dans Le Bibliothécaire : SPIRALES URBAINES de Carine-Laure DESGUIN

21 Juillet 2014 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #articles

Dans Le Bibliothécaire : SPIRALES URBAINES de  Carine-Laure DESGUIN

SPIRALES URBAINES / Carine-Laure DESGUIN.-
Barry : Chloé des Lys, 189 p. ; 14 cm.- Isbn : 978-2-87459-741-1.- 22.10 €.-

L’auteure : Née à Binche le 7 février 1963, Carine-Laure Desguin aime sourire aux étoiles et dire bon- jour aux gens qu’elle croise. Cette lauréate de plusieurs prix littéraires (nouvelles, slam, poésies) est l’auteure de plusieurs livres : —« Rue Baraka », un roman initiatique (Ed Chloé des lys, 2010) —« Les enfants du Grand Jardin », un conte surréaliste et par l’écriture et par le fond, pour adultes et adolescents (Ed Chloé des lys, 2012) —« Spirales urbaines », un recueil d’une soixantaine de poésies (Ed Chloé des lys, 2013) Carine-Laure Desguin participe à la revue trimestrielle « Les petits papiers de Chloé », et dans sa rubrique « A Charleroi, papiers de… », cette auteure très attachée à sa région, met chaque fois en évidence une facette originale de Charleroi. Ses textes et poésies se lisent aussi dans la revue littéraire « Le Spantole » et cette passionnée de mots, entrée depuis peu dans le cercle des « Artistes de Thudinie », a également donné un cours de poésies (dans le cadre des activités des séniors de la ville de Charleroi). Plusieurs de ses textes et poésies furent sélectionnés pour participer à des recueils collectifs.

En décembre 2011, son expo de textes à la salle La Braise (Charleroi) remporte un beau suc- cès. En octobre 2012, elle participe à la création du premier salon du livre de Charleroi qui prend dès lors ses quartiers chaque année, dans les très belles salles de la bibliothèque Marguerite Yourcenar de Marchienne-au-Pont.

En mars 2013, le texte « Dans les rues de Charleroi » devenu « Cabaret-Vert » est mis en musique par Ernest Hembersin et figure sur le CD « Cabaret-Vert » du groupe Ablaze. Le même texte avait été exposé pendant huit semaines sur les grandes fenêtres de la brasserie Les templiers (Passage de la Bourse) durant l’automne 2011. Car c’est bien là un des leitmotivs de cette audacieuse aventurière des mots, donner du mouvement aux textes… Mai 2013, Carine-Laure Desguin participe à Art balade, parcours artistique à travers toute la ville de Charleroi, les commerçants exposent peintures et aquarelles. Carine-Laure Desguin expose trois de ses textes. Entre deux activités, cette intrépide participe à l’émission actu-tv-google et interviewe des artistes qu’ils soient issus de la sphère littéraire, théâtrale, ou autre. Actuellement, Carine-Laure Desguin travaille sur trois projets littéraires, parmi lesquels l’adaptation théâtrale de « Rue Baraka ». La parution de son roman policier « La lune éclaboussée, meurtres à Maubeuge », est prévue pour fin 2014. Sur le blog http://carinelauredesguin.over-blog.com, palmarès, press book et tous les événements aux- quels participe l’auteur. Contact : carinelauredesguin@gmail.com

Le recueil :


Spirales urbaines, une soixantaine de poésies, et six mouvements qui se dessinent : Les oi- seaux des villes, Transit, Les éclectiques libertés, Sans jamais se le dire, Les équinoxes flamboyantes, Les troubadours des sables. Dans chacun des mouvements, des textes primés. C’est souvent l’humain qui jaillit au milieu de ces textes et le style surréaliste s’affirme, au fur et à mesure que vous déroulerez ces spirales… « Spirales urbaines, c’est un feu d’artifice, de couleurs, de questions, et d’images. Les poésies sont solaires, denses, et lumineuses, pétillantes et pétulantes, profondes et aériennes. Riches d’émotions et de contrastes, ces phrases se partagent. Les mots prennent forme, bavardent, se rafraîchissent…Avec des poésies un peu foldingues, Carine-Laure Desguin a inventé un rythme et une musique bien à elle ».

Page 110 :

« … Saurons-nous tout des miroirs

Eteints qui chapeautent l’orée des bois,

Quand se décortique au petit matin,

Dégoulinante, la source du savoir

Au goût amer et hors-la-loi ?... »

Page 167

« …Alors, de la limaille de sève ruissela,

Roula sans rimmel, en petites larmes

D’oiseaux de paille,

Sur la plus haute branche… »

carinelauredesguin.over-blog.com

Le BIBLIOTHECAIRE

ASSOCIATION DES BIBLIOTHÉCAIRES BELGES D'EXPRESSION FRANCAISE association sans but lucratif

Revue libre publiée sans aucune subvention.
Courriel : dagneau.michel@skynet.be
Editeur : M. DAGNEAU B - 1470 GENAPPE
Vente au numéro : Belgique
: 14,00 € Étranger : 17,00 €

Dans Le Bibliothécaire : SPIRALES URBAINES de  Carine-Laure DESGUIN

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean-Louis Gillessen 22/07/2014 14:22

Carine-Laure, notre voltigeuse cédélienne ! Elle court, à droite, à gauche, travaille de nuit, écrit le jour, crée à tout instant du bonheur et du partage par sa plume certes, aussi par son joli cœur riche du souci de l'autre. Bravo et merci pour ta nature et ton talent, Carine-Laure, continue à rayonner longtemps.

Rolande Quivron 22/07/2014 13:27

Une poésie qui semble sautillante comme les pas d'une jolie fille sur les pavés de nos villes.

Avec des relents de campagne en toile de fond.

Bravo pour la présentation de ce recueil. Et bon succès à l'auteur (e)

Edmée De Xhavée 22/07/2014 09:04

Je fais chorus avec l'ami Philippe, je ne suis pas aisément conquise par la poésie. Parfois ça me fait un clin d'oeil. Parfois j'ai l'impression de lire des hiéroglyphes sans pierre de rosette... Ceci dit, ici j'avoue que les extraits me séduisent par leur rythme et les mots qui bondissent.

Micheline 22/07/2014 08:31

Un joli article, de très beaux extraits du recueil. Bravo, Carine-Laure !

Carine-Laure Desguin 22/07/2014 07:35

Ah, la poésie, elle m'abreuve!

Philippe D 22/07/2014 06:46

Toujours pas très ami avec la poésie, moi!