Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Christine Brunet a lu "Les états d'âme de la lune et du soleil" de Philippe Wolfenberg

14 Juillet 2014 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Fiche de lecture

Christine Brunet a lu "Les états d'âme de la lune et du soleil" de Philippe Wolfenberg

J'ai mis longtemps à me décider à ouvrir ce livre. Pour quelles raisons ? Le titre, peut-être, par trop étrange, ou la couverture blanche servant de support à une photo sépia, ancienne (?), celle d'un manoir ou d'un pavillon de chasse.

Mais quel rapport avec le titre ?

Le livre trône sur mon bureau depuis trop longtemps. Un extrait paraît dans le blog Aloys, surprenant, déstabilisant. Je me lance.

Dès les premières pages, le mystère est levé et on comprend le choix de l'auteur pour le titre et la photo (mais ne comptez pas sur moi pour vous donner les clés qui vous manquent... Faudra lire !)

Avant de parler de l'histoire des plus classique, sinon dans son traitement du moins dans son sujet, j'aimerais souligner le style suggestif de Philippe Wolfenberg. Le rythme est là, l'envie de lire et d'aller jusqu'au bout également.

Les personnages sont très présents. Tout tourne autour d'eux, de leur vie, de leurs choix, de leurs émotions, de leurs sensations. Un récit sensuel, facétieux, dans l'air du temps très "chic-lit" (mais avec le talent en plus...).

On pénètre au coeur d'une quête d'identité, quête du bonheur, quête de repères.

Un livre qui se lit vite et qui saura vous surprendre au moment où vous vous y attendez le moins !

Christine Brunet

www.christine-brunet.com

Christine Brunet a lu "Les états d'âme de la lune et du soleil" de Philippe WolfenbergChristine Brunet a lu "Les états d'âme de la lune et du soleil" de Philippe Wolfenberg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean-Louis Gillessen 16/07/2014 16:25

A l'évidence, oui. Je fais pareil.

Jean-Louis Gillessen 15/07/2014 23:32

Arrrrêêêêêêêêêteeeee ! Je n'en peux plus de fantasmer !

Philippe Wolfenberg 16/07/2014 08:56

N'est-ce pas le propre de l'écrivain que de se servir de ses souvenirs et de ses fantasmes pour rédiger ses textes ?

Jean-Louis Gillessen 15/07/2014 22:40

Euh, sans plagier Bob, qui pourtant n'y connaît rien dans la richesse des préliminaires ( gentillesse, délicatesse, caresses, liesse, tendresse, no stress, puis chemin vers la jouissance extrême en harmonie d'orgasmes multiples et réciproques ), je te réponds : les trois mon Capitaine, une à une chaque jour de la semaine, excepté le dimanche ... là, les trois en même temps ! - rires -.

Philippe Wolfenberg 15/07/2014 22:54

Deux superbes (et fougueuses) Italiennes dans la quarantaine, une petite blonde coquine... Tu possèdes une sacrée santé, Jean-Louis ! Mais je ne suis pas sûr de vouloir partager... ;op

Jean-Louis Gillessen 15/07/2014 21:52

D'ac. avec tout ce qui a été dit. De fait, Philippe est presque devenu un inéluctable et immanquable mensualiste, pour ne pas dire sensualiste, du blog Aloys, pour notre plus grand plaisir !

Philippe Wolfenberg 15/07/2014 22:17

Ah ! Mon cher Jean-Louis... Je suis persuadé que tu trouverais ton bonheur parmi le trio de jolies jeunes femmes qui se disputent les faveurs du narrateur de mon roman... Elena, Chloé ou Caterina ? ;o)

Philippe Wolfenberg 15/07/2014 18:47

Merci pour vos commentaires...

PHIL 15/07/2014 14:31

L'oeuvre emprunte toute la richesse de la langue française, et l'auteur nous emmène dans son imaginaire à force de descriptifs des plus pointus. Je dirais même bien, peu importe le fond tant la forme est éloquente !

Philippe Wolfenberg 15/07/2014 13:50

Merci pour cette fiche de lecture qui résume parfaitement le contenu de mon roman...

Edmée De Xhavée 15/07/2014 09:52

Et voici que Christine nous intrigue, en plus!

Carine-Laure Desguin 15/07/2014 07:03

Oui moi aussi, le titre m'attirerait aussi cher Philippe D Philippe Wolfenberg, un auteur que nous connaissons un peu mieux depuis qu'il poste régulièrement sur www.aloys.me

Philippe D 15/07/2014 06:44

Moi, le titre m'attirerait plutôt...