Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Limaginaria a lu "Nid de vipères" de Christine Brunet

25 Juin 2014 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Fiche de lecture

Limaginaria a lu "Nid de vipères" de Christine Brunet

Nid de Vipères, de Christine Brunet (one shot, éditions Chloé des Lys)

http://limaginaria.wordpress.com/2014/04/28/nid-de-viperes-de-christine-brunet/

Aloys Seigner est une jeune femme brillante, ambitieuse, et très forte. Lorsqu’elle est mutée au 36 Quai des Orfèvres, elle est loin de se douter de ce qui l’attend. Entre des meurtres sans suspect, un homme surgit de nul part aux desseins des plus mystérieux, et ses problèmes personnels, la jeune femme aura fort à faire.
Et si en plus ses jours sont comptés… cela ne change finalement rien à la donne.

Nid de vipères est le premier thriller de Christine Brunet. Présenté comme tel, l’ouvrage lorgne parfois du côté du fantastique grâce à des éléments scientifiques. C’est la raison pour laquelle j’en parle ici.


De ma lecture, je retiens le rythme rapide, orchestré par des chapitres courts et toujours riches en rebondissements. L’auteur a glissé beaucoup d’action dans son titre, lui donnant ainsi une épaisseur allant crescendo. Ce qui est sûr, c’est qu’avec Nid de vipères, on ne s’ennuie pas. Le roman est si dynamique qu’il m’a complètement happée, emportée avec lui jusqu’à la dernière ligne qui m’a soufflée, si je puis dire.


Je retiens également les personnages. Si ceux-ci ne sont pas tous attachants, ils ont au moins le mérite d’être forts et variés. Je n’ai pas aimé Nils, trop versatile, je ne savais pas non plus sur quel pied danser avec lui. Pour cette raison je ne pouvais pas en vouloir à Aloys de ne pas savoir non plus que faire à son sujet. Après tout en tant que lectrice, j’en savais plus qu’elle sur la personnalité de l’agent, mais même ainsi je n’ai pas su me faire une opinion positive, le jugeant fourbe et peu fiable. Aloys, en revanche, m’a totalement scotchée. C’est une héroïne féminine explosive, l’une de celles que l’on n’oublie pas. Si son caractère est parfois un peu poussé à l’extrême, et que le destin est incroyablement arrangeant avec elle, j’ai apprécié avoir affaire à une femme flic de cette trempe.

Je crois que Christine Brunet a mis beaucoup de coeur dans ce personnage et cela est communicatif. Bref, je crois que j’ai apprécié Aloys autant que j’ai détesté Nils. Je ne suis pourtant pas du genre féministe, mais cette héroïne poignante m’a convaincue, émue du début à la fin. Quand je ne la comprenais pas, elle avait toujours une bonne raison. Quand je la trouvais trop sèche ou trop dure, elle avait aussi une raison.


Néanmoins, je retiens aussi quelques écueils qui ont à mon sens un peu moins fonctionné. Mais cela reste personnel. Comme je l’ai dit plus haut le destin est souvent très arrangeant avec les protagonistes. Ces derniers sont aussi parfois très conciliants. J’ai trouvé ça "gros" qu’Aloys puisse trouver un inconnu caché dans son bateau et l’accueillir sans poser de question, le ramener chez elle, enfreindre la loi pour de faux papiers et même lui donner 1000 euros. Toujours sans poser de questions (ou presque, mais même cela m’a semblé un peu trop gros étant donné qu’à la toute base les personnages sont des inconnus l’un pour l’autre).


L’aspect fantastique du livre reste en surface. L’auteur m’a présenté l’ouvrage comme un thriller fantastique, mais j’ai surtout vu l’aspect thriller et moins le côté fantastique. Chacun est libre d’interpréter à sa guise les différents phénomènes racontés dans le roman et les trouveras plus ou moins fantastiques.


Pour ma part, j’ai apprécié l’idée (pourtant peu nouvelle) d’expérience scientifique hasardeuse. Et j’ai bien aimé son imbrication dans le scénario global. Toutefois la chose aurait peut-être mérité d’être un peu plus poussée pour véritablement prendre le parti d’aller dans le domaine fantastique. Peut-être que l’auteur a justement craint de s’éloigner trop du thriller au profit d’un énième ouvrage fantastique dans lequel on nous raconte une enquête ?


Autre détail qui m’a plu et que je tiens à souligner car c’est assez rare : le fait que l’histoire se déroule pour une bonne partie en France. Certes nous visitons aussi quelques villes étrangères mais le plus gros de l’intrigue se passe en France, à Paris. Rares sont les auteurs de thriller à faire ce choix, préférant généralement les pays anglo-saxons, et cela me fait toujours plaisir de voir que de bonnes histoires peuvent aussi se passer dans l’hexagone.


Nid de vipères est un ouvrage complexe où la plume rythmée de l’auteur se mêle à la profondeur émouvante d’une enquête que vous n’oublierez pas de si tôt.

Pour qui : Les lecteurs fans d’aventures profondes, complexes, et qui n’aiment pas s’ennuyer !

Les + : Une écriture fluide, rapide, centrée sur l’action et qui vous transporte dès la première ligne. Des personnages aux psychologies très différentes et crédibles. Une enquête complexe dont le scénario est très carré, très pro. Une connaissance de la police française exemplaire. Une histoire dont une grande partie se passe en France.

Les – : Le destin parfois trop arrangeant, certaines actions des personnages qui ne sont pas toujours très réalistes, et, petit fait comique, les personnages (surtout Aloys) passent un nombre incalculable de fois sous la douche. Je ne sais pas si c’est parce que l’auteur nous le dit ou si c’est parce qu’elle en prend au moins 2 par jour que cela m’a sauté aux yeux mais… Ce n’est pas très écolo toutes ces douches !

Infos pratiques
Broc
hé: 407 pages
Editeur : Editions Chloé des Lys (28 avril 2011)
Langue : Français
ISBN-10: 2874595314
ISBN-13: 978-2874595318

LIMAGINARIA http://limaginaria.wordpress.com/

LIMAGINARIA http://limaginaria.wordpress.com/

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Edmée De Xhavée 26/06/2014 19:39

J'adore le commentaire si concis et bien ciblé. Vrai qu'on est emportés à grande allure dans ce thriller et vrai qu'un thriller de ce genre se passant en France, c'est rare.

Les mauvais sont vraiment, mais vraiment mauvais... :)

Aloys pourra se recycler pour les savonnettes Cadum plus tard quand elle ne courra plus aussi vite...

Anne Renault 26/06/2014 19:06

Très bon commentaire d'un excellent polar. Lisez-le !!!

Gauthier Hiernaux 26/06/2014 08:21

"...des écueils qui ont à mon sens un peu moins fonctionné"?????

Gauthier Hiernaux 26/06/2014 08:34

Non, c'est juste la tournure de la phrase qui m'a fait tiquer. ;-)

Carine-Laure Desguin 26/06/2014 06:36

Nid de vipère est dans ma pal. J'ai lu le deuxième et pas le premier..Mais dans celui-là aussi, du rythme et une héroïne qui en veut!

Christine Brunet 26/06/2014 08:26

Dégâts collatéraux est très différent de Nid de vipères, dans son rythme, dans son approche des héros (même si Aloys garde sa manie de prendre des douches...).

Jean-Louis Gillessen 26/06/2014 00:27

Christine, tu nous avais caché avoir un amant à la BSR ou autre brigade anti - gang, et que c'est pour cette raison que tu prends trois douches par jour ? Bé té oui, comment pourrais-tu connaître aussi bien les rouages de la police en parfaite professionnelle comme le dit la critique ? -rires -

Christine Brunet 26/06/2014 08:23

Je travaille avec des consultants, c'est vrai... et ce dans tous les domaines, police, médecine, et pour cet opus, généticienne... une obligation, à mon sens, pour construire un suspense réaliste et tenu... Et je connais très bien les endroits décrits... un excellent moyen pour rester au plus près de terrain et embarquer le lecteur... A chacun sa technique...